lundi 10 août 2015

Partie 2 : La réalisation - Comment faire sa BD tout seul soi-même comme un grand en autodidacte personnel ?


Pour une lecture plus aisée, je vous conseille d'afficher le blog en 110% sur votre navigateur .
Pour voir une image en plus grand, il vous suffit de cliquer dessus.

Accéder aux autres parties : 
1) La conception - 2) La réalisation - 3) L'impression - 4) La vente


Cette page sera à utiliser à chaque fois que vous allez dessiner une planche.
C'est une page de la taille de votre format de BD, qui ne comprend que des REPERES (des lignes droites qui vont délimiter les différentes zones de votre page). 



Perso, j'ai mis des repères à 20mm à gauche et à droite. J'ai fait pareil en haut et en bas. Toute la planche devra donc se retrouver entre les 4 lignes formées. 
J'ai mis un repère au centre de la page, cela est pratique quand on veut faire des cases qui prennent la moitié de la page.
Ps : Comme dans la BD j'ai une phrase au dessus (qui est toujours pareille) et en dessous des cases, mon espace est un peu plus limité. 

Et quelques conseils de RedRoxxx : Pour les BD longues (histoire continue), il est plus difficile d’avoir une planche type car les cases doivent s’adapter à l’action et créer un dynamisme visuel.
Il faut donc plutôt définir votre style de page (voulez-vous un arrière plan de page blanc ou noir), souhaitez-vous des cases avec ou sans contours ? Voulez-vous des cases à formes variées ou plus classiques ?




La seconde étape la plus longue de la création de la BD !
Il faut dessiner vos cases en fonction des idées de mise en page utilisée plus tôt dans l'étape de la conception (voir ici : http://adedessine.blogspot.be/2015/08/partie-1-la-conception-comment-faire-sa.html ) .

J'ai imaginé à quoi pouvait ressembler chaque planche. J'ai donc commencé à dessiner les cases à "l'à peu près". Ensuite, il suffit de dessiner vos personnages avec vos bulles, les onomatopées et les décors à l'intérieur de chaque case.  
(Je rappelle que si vous voulez des infos sur la disposition des cases et l'agencement des personnages et bulles, vous pouvez vous rendre ICI et LA aussi)
N’hésitez pas à ajouter des indications comme des flèches pour les actions, les directions, les gestes/mouvements, déplacement, agrandissement, ect.
A certains moments, je me suis rendue compte que les cases étaient mal disposées ou que je n'avais pas assez de place pour y mettre tout ce que je voulais. J'en ai donc modifié quelques unes. 



Ca a l'air simple, dit comme ça. Mais ajuster la disposition n'est pas quelque chose de simple. De plus, faire les croquis de toutes les planches prend énormément de temps. C'est la partie la plus rude car c'est ce sur quoi le reste de la BD va être basé. Si vous n'êtes pas fier d'une planche de votre storyboard, cela ne va pas aider pour l'encrage (où il suffit de repasser sur les traits de votre croquis).

Attention, conseil de RedRoxxx : "Cette étape est primordiale, ne surtout pas la bâcler, il vous faut donc beaucoup y réfléchir afin que votre base soit la plus juste, propre et équilibrée, possible! Meilleur en sera le résultat final!"

Perso, j'ai réalisé cette étape de croquis en 2 fois.
Je m'explique : J'ai nommé cette catégorie "Croquis cacas" parce que j'ai d'abord fait les croquis dans mon carnet de croquis. Je n'ai pas été très minutieuse, j'ai fait des croquis vite fait pour me donner une idée de ce que pouvait donner chaque planche. De plus, mon carnet a ses pages quadrillées et non pas blanches. 
 


Du coup, j'ai du refaire tous les croquis sur le pc à la tablette (car je le rappelle, je travaille presque uniquement à la tablette graphique). J'ai perdu beaucoup de temps à faire ça. Si je les avais fait plus propres, j'aurais pu juste les scanner et repasser plus aisément sur les traits pour l'encrage.



Conseils (afin de ne pas faire les mêmes erreurs que moi) :
• Vous devez vous entrainer sur un format qui sera le format final de votre BD. Par ex, la mienne est en A5, ce qui est la taille de mon carnet de croquis. J'ai donc dessiné les croquis dans ce carnet. Mais si vous faites ça, choisissez un carnet avec les feuilles blanches, de préférence. 
• Vous pouvez aussi faire les croquis directement sur votre pc, en utilisant la page "type" créee auparavant. Cela vous fera un gain de temps incroyable mais vous n'aurez pas la possibilité de voir le rendu sur papier, à la taille réelle, qui permet d'avoir une vue globale de ce qui est bon et ce qui est à changer.






C'est assez délicat de choisir ce qui va apparaître sur la couverture de votre livre.
Car c'est l'élément essentiel qui va attirer le potentiel lecteur. Le moment court où le lecteur va poser son regard sur la couverture est décisif. 
Elle doit refléter l'ambiance de votre livre, en dévoiler un peu sur l'intrigue/l'histoire tout en gardant du mystère. La couverture doit être de qualité. Le lecteur associe une couverture de qualité à un contenu de qualité.

La couverture doit contenir : 
• Le titre
• Votre nom d'auteur (qui peut être votre vrai nom) 
• La Maison d'édition (mais dans ce cas-ci, je n'ai pas de maison d'édition, donc je ne la note pas).

J'ai fait beaucoup de tests pour la couverture de "Ce moment où ...". 9 au total. 

Tests non aboutis (les dessins en noir et blanc sont des croquis)



C'est là qu'interviennent les fidèles proches. 
J'ai montré mes 8 premiers tests à mes amis pour qu'ils fassent une sélection. 
Là, RedRoxx, dessinatrice et amie, m'a proposé de garder une des idées initiales (celle avec la déchirure) mais de changer le dessin à l'intérieur.
4 couvertures se sont démarquées. J'ai donc fait un statut Facebook sur mon compte personnel pour demander à tous mes amis de voter pour leur modèle favori. Le modèle ayant obtenu le plus de votes a été retenu au final.
C'était le modèle proposé par RedRoxxx. Comme quoi, il est bon d'avoir des avis extérieurs sur son travail. Cela abouti à de nouvelles idées et à des modifications pour le meilleur. 


______________

En ce qui concerne la mise en page de la couverture, voici à quoi doit ressembler votre gabarit (si vous choisissez l'option à dos carré collé) :

Explications données par Pixartprinting.fr

Voici ce que cela donne avec ma BD : 
En vert : Les fonds perdus. Qu'est-ce que c'est ? Ce sont 3mm qu'il faut ajouter des quatre côtés. Ils seront coupés au découpage mais c'est une sécurité, afin qu'il n'y ait pas de bords blancs à l'impression.
En bleu : La tranche. C'est la reliure de votre livre. La taille de la tranche vous est donnée lorsque vous faites un devis pour votre bouquin. Par ex : J'ai fait une BD de 50 pages avec un grammage de 130g. Ma tranche fait donc 3,6mm. 


Voilà ce que cela donne sans les repères de couleurs. 
Comme vous pouvez le voir, j'ai un peu été fainéante au montage, je n'ai pas mis les petits points jusqu'au bout xD Ne faites pas comme moi. Les eatits points auraient du aller jusqu'aux bords ^^'




Comme vous pouvez le voir, il y a un code barre sur l'arrière de ma couverture. Il n'est pas fictif, c'est un code barre réel que j'ai demandé pour que ma BD puisse être vendue en magasin, librairie, etc.
Je ne souhaite pas faire appel à ce genre de vente mais j'ai préféré tout de même en faire la demande car elle est gratuite, pour que la BD paraisse plus pro, plus crédible. Pour ceux que cela intéresse, je parlerais de l’acquisition d'un code ISBN (code de 13 chiffres)  et EAN (code barre)dans l'article de la semaine prochaine.




Dans votre Bd, vous aurez les pages de couverture et les planches de BD. 
Pour étoffer le tout, il faut ajouter des pages qui se retrouvent en général dans tous les bouquins.
 
* Pages blanches : le livre s'ouvre et se termine en général sur une page blanche. 

* Présentation (se trouve après la page blanche) : Indique le titre, le nom de l'auteur (peut comporter votre vrai nom en plus de votre pseudo, pour authentifier le tout) ainsi qu'un dessin de présentation. Cela peut être un dessin vous représentant ou bien cela peut reprendre une case de la BD. 
Ma page d'intro où j'ai mis les remerciements avec

* Remerciements (se trouve soit après la page de présentation, juste avant les planches dessinées. Soit, à la fin du livre) : Comprend les remerciements aux gens qui vous ont aidé à réalisé le bouquin. Cela peut être un remerciement global ou bien citer des personnes en particulier.

* Page d'information (les infos qui suivent peuvent également se trouver sur la page de remerciements) : Copyright + année de production / La formule "Tous droits réservés" / Dépôt légal (mois et année où vous avez été déposer votre livre à la Bibliothèque Nationale su pays. A ajouter seulement si vous avez demandé un ISBN) / Le numéro ISBN (non obligatoire, sauf si vous voulez vendre votre Bd en librairies, etc. Nous en reparlerons dans le chapitre "Impression") / Vous pouvez également citer le nom de votre imprimeur. 







Pour le texte des planches dessinées, une question se pose : Dois-je écrire à la main ou utiliser une police d'écriture ?
Personnellement, j'ai beaucoup hésité. Je trouvais qu'une écriture manuelle faisait plus authentique, plus personnel. Tandis qu'une écriture numérique faisait plus pro. J’étais en plein dilemme.
Comme vous le savez, il faut souvent demander des avis sur notre travail. J'ai donc fais des tests avec mes polices favorites + ma propre écriture et j'ai demandé sur ma page Facebook ce que préféraient les gens.





La plupart ont favorisé l'écriture manuscrite. J'ai donc écrit les textes des planches à la main (en m'appliquant beaucoup plus que sur ce test-là xD). 

De plus, Il y a des sites  qui vous proposent de transcrire votre écriture manuelle en police d'écriture virtuelle. Vos textes seront droit et vos lettres toujours semblables. Voici un petit tuto avec MyScriptFont





Le résultat :


Bien entendu, si vous avez une écriture illisible, optez plutôt pour une police déjà existante.
Pour le texte des autres pages et de la couverture, j'ai opté pour des polices numériques. Elles doivent être lisibles, le lecteur ne doit pas forcer pour lire l'écriture.

------------

La correction des textes : 
Afin d'éviter toute erreur, il faut faire corriger vos textes par une autre personne que vous. On est tellement dans notre truc quand on fait notre bd que l'on fait quelques fautes d'inattention dues à la fatigue et l'on peut ne pas se rendre compte que certains passages ne sont pas compréhensibles par tout le monde. 


Optez donc pour au minimum 2 personnes qui feront chacune 2 lectures (Une lecture pour les fautes d'orthographe, de grammaire et conjugaison. Une seconde lecture pour la compréhension globale de chaque planche).
Personnellement, j'ai fait appel à 4 lectrices, dont une logopède professionnelle (je pense que vous dites “Orthophoniste” en France ^^)
Merci donc à Amandine, RedRoxxx, Lutine et Martine Desmedt.

Quelques conseils pour le texte : 
Utilisez des phrases courtes , soyez tout de même le plus précis possible, allez droit au but. Car l’image en elle-même raconte déjà beaucoup de choses. N'hésitez pas à insérer des onomatopées qui donneront du dynamisme.

Attention également à la forme des bulles : 
Si elles sont rondes, cela indique un dialogue. Si la bulle en forme de mouton évoque plutôt une pensée, etc. 
Pour avoir toutes les informations sur les Bulles de BD (comment les dessiner, où les placer dans les cases, leur sens de lecture, etc.), je vous renvoie vers l'article très complet et illustré du  Forum Dessiné. Cliquez ICI.
Crédit : Le Forum Dessiné.


Personnellement, j’ai utilisé une forme rectangulaire pour mes cases de dialogues. Mais uniquement parce que depuis pas mal de temps, lorsqu’il y a des dialogues sur mes dessins (publiés sur le blog, la page Facebook, Deavintart, etc.), je les ai toujours encadrés dans des rectangles, pour varier. Du coup, c’est un peu comme une “marque de fabrique”. Il était donc impensable pour moi de faire des bulles rondes pour ma BD, je tenais à garder les mêmes formes de bulles auxquelles sont habitués les abonnés qui me suivent.



Je n'ai pas grand chose à vous dire vu que l'encrage consiste à repasser sur les traits des croquis en faisant de temps en temps quelques ajustements par-ci, par-là quand on aime pas trop une pose, une expression faciale, une coiffure, etc.
Précision de RedRoxxx : C'est l'étape de "clean", où l'on fait ressortir le plus de dynamisme des croquis et que l'on peut faire les dernières modifications et améliorations directement.



Je vais juste vous dire comment j'ai disposé mes calques, dans mon logiciel de dessin. J'ai fait plusieurs groupes de calques, de haut en bas : 


Numéro de la page (ce n'est pas un groupe, un simple calque de texte qui reprend le numéro en bas de la page)
Texte haut et bas : Reprend les phrases en haut et en bas de la page. 
Cases : Je faisais les cases/cadres de la planche. Un calque par case pour pouvoir avoir plus de libertés pour déplacer ou recadrer celles qui en ont besoin. 
Line : Un calque par case (comprend les contours noirs des personnages). J'ai fait un autre calque à part pour les décors (1 calque par case, encore une fois). Comprend également un calque avec les bulles et un avec le texte à proprement dit. Il vaut mieux mettre chaque texte de chaque case sur un calque séparé, afin de pouvoir le bouger facilement).
Colo : Ici, j'ai varié de temps en temps. Parfois, je faisais un calque par case. Parfois, je faisais un calque par parties du corps (un pour la peau, un pour les cheveux et les chaussures, un pour les habits, un pour le décor, etc.). Comprend également le calque pour les ombrages et éventuellement un calque pour les lumières. 
• Tout en bas, je mettais sur un calque la page type. Comme ça, je pouvais dessiner les cases sans déborder des repères. 
Papier : C'est la calque avec le fond blanc. 



 Ici, vous coloriser vos planches comme vous le souhaitez. Pas grand chose à expliquer non plus.
Sauf, qu'il faut mettre vos planches en CMJN.

Qu'est-ce que le CMJN ?
= Technique de reproduction des documents en couleurs par superposition de quatre couleurs de base : Cyan, Magenta, Jaune, Noir. (définition de Wikipédia). 


En gros, le CMJN est une option à sélectionner lorsque l'on enregistre notre planche de BD, afin que nos planches soient imprimables correctement. 

En fait, lorsque l'on travaille sur notre logiciel, on travaille en "RVB" (donc on travaille avec des couleurs optimisées pour le web. On a une large palette de couleurs, telles que les couleurs vives). 

Lorsque vous transformez vos planches en CMJN, certaines couleurs risquent de changer légèrement car toutes les couleurs disponibles sur nos ordinateurs ne sont pas disponibles pour l'impression sur papier. Par exemple, les couleurs plus vives ressortiront plus foncées.  Du coup ,afin d’éviter d'avoir une difféence trop importante, il faut opter pour la conversion via Photoshop (Merci à Ayaluna de m'avoir expliqué la marche à suivre). 

Comment enregistrer en CMJN ?
Voici la marche à suivre pour Photoshop : 

Il faut ouvrir votre image. Puis, allez dans ImageModeCouleurs CMJN
Vous allez déjà voir un changement des couleurs mais très léger (sauf si vous avez utilisé des couleurs fluo) 


Ensuite, allez dans EditionConvertir en profil → Sélectionnez le profil "Coated FOGRA39" (c'est le format le plus utilisé par les imprimeurs. Vérifiez bien sur le site de votre potentiel imprimeur quelle configuration il utilise. Ce sera le plus souvent du FOGRA39 ou du FOGRA27. Mon imprimeur, Pixartprinting, dont je vous parlerais dans l'article de la semaine prochaine, utilise le FOGRA39). 



 Puis, il vous suffit d'"enregistrer sous" en Jpeg et UNIQUEMENT EN JPEG (très important). Vérifiez bien, dans la fenêtre "Enregistrer sous" que le profil soit bien "CMJN" et "FOGRA39". 



Si vous n'avez pas Photoshop, pas de soucis. Il y a plusieurs solutions qui s'offrent à vous !

SOIT vous réglez votre logiciel de dessin pour que vous puissiez directement dessiner en CMJN. Ils vous suffit d'aller dans les paramètres de votre logiciel. 

SOIT vous pouvez dessiner en RVB comme vous le faites d'habitude et de convertir votre image en CMJN en allant dans les paramètres de votre logiciel. Mais ce n'est pas quelque chose que je conseille avec Clip Studio Paint (le logiciel que j'utilise). Car la plupart de mes couleurs sont ressorties très foncées ... 

SOIT vous dessinez en RVB (mode par défaut sur les logiciels), comme vous le faites d'habitude. Vous pourrez transformer votre PDF final au format CMJN dans les options d'exportation de votre logiciel de mise en page. Exemple ici avec Indesign : 


_____________________________________

Accéder aux autres parties : 
Si vous avez des idées de choses à ajouter pour que l'article soit plus complet, faites-m'en part dans les commentaires :) 

Je suis à votre disposition également pour des questions, des remarques, des réflexions ^^

32 commentaires:

  1. Moi qui passe ma vie à faire des impression de tout et n'importe quoi, (je me demande ce que j'ai pas testé) ça fait plaisir de voir les amis prendre la patience d'en faire des articles !
    GG !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci bien :) Ca me prend pas mal de mon temps (je bosse cet été de 8h30 à 18h30 tous les jours) mais je pense que cela pourra aider des gens ou du moins, les motiver ^^

      Supprimer
    2. Bizarrement, c'est aussi quand je bosse à fond en journée au boulot que je créé le plus à côté ! Ça donne un méga rythme. (et pas de vie) :D

      Supprimer
  2. omg, encore merci pour tout ça et je n'avais jamais pensé à changer les couleurs en CMJN

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente d'avoir pu aider :D le CMJN est très important si l'on ne veut pas avoir de mauvaises surprises en recevant nos bouquins :3

      Supprimer
  3. Super article, hâte de voir les deux prochains ! :) Et merci !

    RépondreSupprimer
  4. Mais c'est trop bien le site qui retranscrit ton écriture manuelle ! Moi qui trouve toujours mon écriture affreuse sur mes strips mais qui la laisse quand même pour un rendu plus vivant pour écrire les paroles des personnages...(pourtant mon écriture IRL est bien moins moche >_<). Du coup c'est trop bien, merci pour l'info et pour tes petits secrets pour réaliser une BD :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha toi aussi tu as ça ?! xD J'aime bien aussi mon écriture irl mais avec une tablette, ça n'a plus rien à voir :o

      Supprimer
  5. Encore plus complet... c'est génial, merci beaucoup !!!

    RépondreSupprimer
  6. Oh, moi aussi j'ai fait mes livres chez Pixartprinting :D
    Pour l'enregistrement uniquement en JPEG, pourquoi dis-tu que c'est très important ? Moi j'ai gardé tous mes fichiers en PSD pour pouvoir les retravailler jusqu'au dernier moment, certes ça m'a fait un gros fichier Indesign mais les imprimeurs ont ce qu'il faut pour le gérer.
    Et l'un de mes profs recommandait d'enregistrer au format TIF, selon lui le poids est comme en JPEG mais ce n'est pas destructeur, on garde les calques si besoin. Jamais testé pour ma part !
    Passe une belle semaine AD_e ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha, tu n'a spas bien compris ce que j'ai voulu dire (ou bien c'est moi qui me suis mal exprimée ^^').
      Il faut enregistrer les images en .jpeg pour créer son pdf. Après, oui, il est clair qu'il faut toujours garder nos fichiers complets avec toute notre progression (les fichiers en.psd ou autre).
      Maintenant, je ne sais pas si j'ai bien compris ce que tu as voulu dire aussi xD

      Supprimer
    2. En fait dans mon PDF final, toutes mes images étaient des PSD importées, à aucun moment je n'ai mis mes images en JPEG, et ça s'est très bien passé.
      Je vais attendre la Partie 3, ça se trouve je comprendrai pourquoi dans ton cas les JPEG étaient primordiaux :)
      Bises !

      Supprimer
    3. Manon, pour te plussoyer, les puristes de mon asso préconisent eux aussi le PSD et le TIFF pour le fanzine qu'on réalise, nous aussi sous Indesign. Ils disent comme toi que y a pas de compression en TIFF donc l'image est plus pure. Par contre nous on imprime qu'en niveaux de gris alors je ne sais pas du tout si c'est pareil !
      Bon, après, il m'est arrivé d'avoir la flemme et de mettre mes images en jpg, et à l'oeil nu je n'ai pas vu de différence ^^"

      Supprimer
    4. Ben j'ai mis mes images en jpeg parce que c'est que demandait l'imprimeur dans son pdf explicatif et aussi parce que les gens qui ont fait appel à cet imprimeur m'ont bien répété qu'il fallait aussi mettre les images en Jpeg FOGRA39 sinon il n'imprimait pas ^^
      Mais bon, du coup, je comprend pas, vu que tu as fait appel à lui et que tu as laissé tes fichiers en .jpeg ^^
      Quoiqu'il en soit, je parle ici de mon vécu, après les gens font comme ils veulent, hein xD

      Supprimer
  7. Oooh je savais pas ce truc pour les couleurs à imprimer ! Encore très intéressant cet article =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que cela puisse t'être instructif :)

      Supprimer
  8. C'est super de donner pleins d'astuces comme ça ! Merci beaucoup, je garde cet article dans mes favoris dans le cas ou qu'un jour moi aussi j'ai envie de me lancer à faire une BD ;) . Mais bon ça doit être un travail monstre, pas sur de tenir jusqu'au bout ... Plus facile de faire des articles pour son blog, c'est moins contraignant ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super ! J'espère que tu trouveras le courage de te lancer :) C'est vrai que ça demande beaucoooup d'organisation parce qu'on doit penser à plein de trucs (surtout dans la partie sur la vente, où j'ai beaucoup à dire xD). Mais au final, c'est une fierté personnelle ^^

      Supprimer
    2. Et l'idée de l'écriture personnelle avec myscriptfont c'est top, je connaissais pas je prends hihi.
      Tu en as fais beaucoup des BD jusque là? Et tu compte nous en faire un article sur la vente aussi? :)

      Supprimer
    3. J'ai fait une première Bd il y a 1 ou 2 ans. Mais j'avais juste redessiné les strips du blog et mise en page pour avoir un format BD. mais bon, c'tait un test, j'avais fait ça en l'imprimant chez moi et en l'agrafant, ça ne faisait pas pro du tout xD Donc je préfère l'oublier x)
      On va dire que cette BD est ma première ;)
      Oui, il y aura un article sur l'impression et un sur la vente (comment gérer l'organisation, comment poser ses prix, etc.)

      Supprimer
    4. Boh c'est toujours sympa même si c'est que pour soit d'avoir sa propre petite BD imprimée ^^ . T'as mis combien de temps pour celle-là si c'est pas trop indiscret?

      Cool vivement le prochain article !!

      Supprimer
    5. A partir du moment où j'ai fait les premiers croquis et où je l'ai fait imprimer, il y a pratiquement 6 mois :)

      Supprimer
  9. Merci pour ce second article :) Y a des choses qui me rassurent "Ouuuf, j'ai fait la même technique" et d'autres "Je ne savais pas... Heureusement que je suis qu'au début de ma BD !" ^^
    Ca va me servir, c'est sûr ! Les parties sur l'organisation et la vente aussi, c'est ce qui me fait le plus peur ! ^^
    PS : Tes crayonnés sont MEGA-PROPRES *__* Bon sang, tu peux dessiner à main levée direct tes lines si tu veux ! ça m'impressione !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha c'est trop cool si l'article peut te servir :D Oui, la partie sur la vente est très longue, il y a vraiment beaucoup à dire parce qu'il y a vraiment beaucoup de trucs auxquels penser x)
      Merci pour les crayonnés :) Oui, quand je dessine mon oc pour faire des annonces sur ma page ou ce genre de trucs, je ne fais pas de croquis, je fais direct le line :p

      Supprimer
  10. Haaaaaaan mais le teeeemps que tu as dû passer à rédiger tout ça mon dieu, je suis sûre que tu devais être crevée à la fin non ? Ça peut se comprendre, mais en tout cas tu nous a fais ça vraiment bien, chapeau, BRAVO et MERCI ♥
    Pour ma part, c'est surtout l'histoires des marges et des repères qui m'ont bien aidé ... c'est un des points sur lesquels je me posais beaucoup de questions ! (avec la grosse partie sur l'impression)
    Merci en tout cas de tout le travail que tu nous fournie et du temps qui y est dédié ! J'en connais pas beaucoup qui aurait fait un post aussi détaillé ... BRAVO encore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Han, merci beaucoup :D Oui, c'est vrai que j'y ai passé beaucoooup de temps, afin de ne rien oublier et tout ça :P

      Supprimer
  11. Super article ! J'ai moi-même tiré une BD chez pixartprinting mais j'ai appris pas mal de trucs en te lisant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je suis contente que cet article puisse toujours servir :)

      Supprimer
  12. Bonjour,
    super article qui m'est très utile je me demandais comment faire pour modifié la mise en couleur (CMJN) avec Paint tool SAI?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je n'utilise pas ce logiciel je ne peux pas vous aider, désolée ...

      Supprimer

Si tu ne commentes pas, ça va mettre Chuck Norris en colère ... et Chuck Norris n'aime pas être en colère.